Q&A intolérance au lactose

L’intolérance au lactose a-t-elle des conséquences sur la santé ?

are-there-any-health-consequences-of-lactose-intolerance

L’intolérance au lactose peut nuire à la qualité de vie mais n’a pas de conséquence directe sur la santé. De même, la maldigestion du lactose n’a pas non plus de conséquence sur la santé.

Pourtant, l’intolérance au lactose, qu’elle soit perçue ou diagnostiquée, est l’une des raisons pour lesquelles la consommation de produits laitiers est réduite ou évitée. Ainsi, la seule conséquence de l’intolérance au lactose sur la santé provient des carences possibles en nutriments liées à l’absence de consommation de produits laitiers, avec par exemple une faible consommation de calcium. Comme l’a déclaré l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), une faible consommation de calcium peut nuire à l’entretien normal des os et des dents.

Afin d’atteindre les apports en calcium requis, on recommande aux personnes digérant mal le lactose de consommer d’autres formes de produits laitiers tels que les fromages, qui contiennent peu voire pas de lactose (cheddar, provolone, mozzarella, Grana padano, etc.), et les yaourts qui contiennent des bactéries vivantes qui améliorent la digestion du lactose contenu dans le yaourt. Les consommateurs de yaourt ont globalement un meilleur apport en calcium et une alimentation plus équilibrée que ceux qui n’en consomment pas. Ainsi, le yaourt est un marqueur d’un régime alimentaire de bonne qualité.

Sources:

Bailey et al. J Natl Med Assoc 2013;105:112-27.

Black et al. Am J Clin Nutr 2002;76:675-80.

Casellas et al. European journal of clinical nutrition 2016;70:1068-72.

Efsa Panel on Dietetic Products N, Allergies. Scientific Opinion on the substantiation of health claims related to calcium and maintenance of normal bone and teeth (ID 2731, 3155, 4311, 4312, 4703), maintenance of normal hair and nails (ID 399, 3155), maintenance of normal blood LDL-cholesterol concentrations (ID 349, 1893), maintenance of normal blood HDL-cholesterol concentrations (ID 349, 1893), reduction in the severity of symptoms related to the premenstrual syndrome (ID 348, 1892), “cell membrane permeability” (ID 363), reduction of tiredness and fatigue (ID 232), contribution to normal psychological functions (ID  233), contribution to the maintenance or achievement of a normal body weight (ID 228, 229) and regulation of normal cell division and differentiation (ID 237) pursuant to Article 13(1) of Regulation (EC) No 1924/2006. EFSA Journal 2010;8:n/a-n/a.

Heaney et al. J Am Coll Nutr 2000;19:83S-99S. Heaney et al. J Am Coll Nutr 2009;28 Suppl 1:82S-90S.

Keast et al. Nutrients 2015;7:1577-93.

Lecerf et al. The FASEB Journal 2014;28.

Lukito et al. Asia Pac J Clin Nutr 2015;24 Suppl 1:S1-8.

Martinchik et al. Voprosy pitaniia 2016;85:56-65.

Mistura et al. International journal of food sciences and nutrition 2016;67:232-8.

Nicklas et al. Am J Clin Nutr 2011;94:191-8.

Suchy et al. NIH Consens State Sci Statements 2010;27:1-27.

Wang et al. Nutrition research 2013;33:18-26.

Webb et al. Nutrition reviews 2014;72:180-9.

YINI-WGO-Lactose-Intolerance

Pin It on Pinterest