Q&A intolérance au lactose

L’intolérance au lactose est-elle répandue?

how-common-is-lactose-intolerance

Différence entre intolérance et maldigestion du lactose

L’intolérance au lactose concerne très peu de personnes alors que la maldigestion du lactose concerne 70 à 75% de la population mondiale. Il y a une différence entre ces deux états.
La maldigestion du lactose est due à l’incapacité normale de notre intestin à transformer le lactose en glucose et en galactose, des sucres simples utilisés par notre corps pour fournir de l’énergie et assurer diverses fonctions. L’intolérance au lactose est une maldigestion du lactose qui génère un ou plusieurs symptômes de troubles intestinaux tels que des ballonnements, de la diarrhée et des gaz.
La maldigestion du lactose apparaît après le sevrage, lorsque l’activité de la lactase commence naturellement à diminuer.

La maldigestion du lactose touche plus ou moins de personnes selon les populations et selon les habitudes de consommation de produits laitiers à l’âge adulte. Le déclin de l’activité de la lactase est plus fréquent chez les personnes d’origine Asiatique, Africaine, Sud-Américaine, Sud-Européenne et Australienne Aborigène que chez les personnes d’origine Nord Européenne (Scandinavie, Îles britanniques et Allemagne).

La carence totale en lactase est rare (moins de 50 patients touchés dans le monde, principalement en Finlande). Il s’agit d’un trouble génétique appelé déficit congénital en lactase. La gravité des symptômes dépend du degré de carence en lactase. Parmi les symptômes figurent nausées, crampes abdominales et ballonnements, vomissements, flatulences, diarrhée, déshydratation, selles molles, acidose métabolique, présence de lactose dans l’urine et abdomen distendu. Un régime sans lactose n’est nécessaire que pour les rares patients présentant un déficit congénital en lactase.

Qu'est ce que l'intol

Pour les personnes intolérantes ou digérant mal le lactose, éviter le lait et les produits laitiers pourrait avoir des conséquences sur la santé. De petites quantités de lactose peuvent toujours être consommées sans pour autant déclencher de symptômes. La consommation de yaourt, qui contient des bactéries vivantes qui contribuent à digérer le lactose qu’il contient, et de fromages contenant peu voire pas de lactose est possible et même encouragée (cheddar, provolone, mozzarella, Grana padano, etc.).

Sources:

Adolfsson et al. Am J Clin Nutr 2004;80:245-56.

Black et al. Am J Clin Nutr 2002;76:675-80.

Efsa Panel on Dietetic Products N, Allergies. Scientific Opinion on the substantiation of health claims related to calcium and maintenance of normal bone and teeth (ID 2731, 3155, 4311, 4312, 4703), maintenance of normal hair and nails (ID 399, 3155), maintenance of normal blood LDL-cholesterol concentrations (ID 349, 1893), maintenance of normal blood HDL-cholesterol concentrations (ID 349, 1893), reduction in the severity of symptoms related to the premenstrual syndrome (ID 348, 1892), “cell membrane permeability” (ID 363), reduction of tiredness and fatigue (ID 232), contribution to normal psychological functions (ID 233), contribution to the maintenance or achievement of a normal body weight (ID 228, 229) and regulation of normal cell division and differentiation (ID 237) pursuant to Article 13(1) of Regulation (EC) No 1924/2006. EFSA Journal 2010;8:n/a-n/a.

Heaney et al. J Am Coll Nutr 2000;19:83S-99S. Heaney RP. Dairy and bone health. J Am Coll Nutr 2009;28 Suppl 1:82S-90S.

Lukito et al. Asia Pac J Clin Nutr 2015;24 Suppl 1:S1-8.

Lukito et al. Asia Pac J Clin Nutr 2015;24 Suppl 1:S1-8.

Misselwitz et al. United European Gastroenterol J 2013;1:151-9.

Nicklas et al. Am J Clin Nutr 2011;94:191-8.

Szilagyi et al. Asia Pac J Clin Nutr 2015;24 Suppl 1:S9-13.

YINI-WGO-Lactose-Intolerance

Pin It on Pinterest